Communiqué de presse

1ère conférence montréalaise sur l’intelligence artificielle en mission sociale, 25-26 janvier

Intelligence artificielle :

Faire front commun pour choisir entre super-héros et robots tueurs

Montréal, le mardi 9 janvier 2018 – L’intelligence artificielle (IA) a le potentiel de promouvoir les droits de la personne et de soutenir des objectifs de développement durable, mais, pour citer Yoshua Bengio, chercheur de renommée mondiale spécialisé en Intelligence artificielle, elle pourrait également exacerber les inégalités et menacer la démocratie. L’IA soulève des craintes populaires bien concrètes, qu’il s’agisse de pertes massives d’emploi, de « robots tueurs » ou de manipulation psychologique.

Afin de comprendre et orienter les impacts sociaux de l’IA en vue de répondre aux besoins de la communauté, une conférence inaugurale sur le thème « Intelligence artificielle en mission sociale » aura lieu les 25 et 26 janvier 2018 au Centre Canadien d’architecture, 1920 rue Baile, à Montréal. Les présentations seront en français et en anglais et de la traduction simultanée sera disponible.

«L’IA représente à la fois un espoir et un danger », nous prévient Yoshua Bengio, qui sera conférencier d’honneur lors de l’événement. « Il y a des choix politiques à faire et le citoyen ordinaire doit les comprendre. Nous avons la responsabilité de ne pas laisser ces décisions entre les mains de quelques personnes. »

Au menu de la conférence: des présentations inspirantes, des panels passionnés et des petits groupes de discussion multidisciplinaires en vue d’amorcer un portrait et donner forme aux impacts sociaux de l’IA. Conférenciers et participants proposeront des solutions concrètes favorisant une implantation de l’intelligence artificielle qui reflète nos valeurs humanitaires.

Le contexte politique, économique et social au Québec et ailleurs dans le monde entre dans une période de transformation historique. La concentration d’organismes et de chercheurs en intelligence artificielle basés ici-même font en sorte que la métropole occupe une position stratégique: Montréal a le potentiel de devenir un meneur mondial sur les impacts sociaux de l’IA.

Pour ce faire, non seulement faut-il s’assurer que l’intelligence artificielle soit développée de façon éthique et responsable, mais il faut qu’elle soit implantée de façon équitable et accessible à tous.

Les organisateurs du premier événement combinant IA et action sociale tenaient d’abord à rejoindre les citoyens ordinaires via les organismes qui les représentent. Plus de 30 organismes sans but lucratif, en plus des chercheurs en innovation sociale, en intelligence artificielle et en sciences des données, participeront donc à la conférence.

« Il faut sortir l’IA du milieu académique, aller vers les citoyens et faciliter une concertation, une co‑création collective et même un front commun face aux risques réels que représente l’IA », explique Valentine Goddard, organisatrice de la conférence et directrice générale de Alliance Impact Intelligence Artificielle (AIIA).

L’événement « Intelligence artificielle en mission sociale » est rendu possible grâce à l’appui de L’Institut des algorithmes de l’apprentissage de Montréal (MILA), l’Institut de valorisation des données (IVADO) et Alliance Impact Intelligence Artificielle (AIIA). Par des moyens innovateurs et des collaborations pluridisciplinaires, AIIA vise un soutien proactif des organismes et entreprises à mission sociale.

Pour plus d’information ou pour s’inscrire à la première conférence « IA en mission sociale », visitez le site web au  www.iaenmissionsociale.com

– FIN –

Informations et demandes d’entrevues :
Valentine Goddard
info@allianceimpact.org
(514) 512-0002